La restauration de voitures de collection ne devrait jamais être une décision prise rapidement. Il est vital pour vos économies d’analyser plusieurs facteurs et critères avant de vous lancer. Cela vous évitera des désagréments et pas mal de stress. Voici comment procéder.

Quel type de garage vous faudra-t-il ?

La restauration d’une voiture de collection requiert d’avoir un garage d’une taille intermédiaire voire imposante. En effet, selon votre le worksystem.fr/ que vous choisirez, vous devez pouvoir y entreposer la voiture, mais aussi les accessoires nécessaires à sa réparation. Dans certains cas, vous devrez avoir assez de place pour deux ou trois voitures. En effet, vous pourriez devoir transférer des pièces d’une auto vers l’autre.

Comment trouver une voiture ancienne ?

Une voiture de collection vous coûtera au minimum 12 000 euros. L’investissement est conséquent. C’est pour cela qu’un des meilleurs moyens d’avoir enfin la voiture de collection de vos rêves est d’en acquérir une qui n’est pas au meilleur de sa forme et de la remettre en état.

Plus de 800 000 voitures de collection sont vendues en France chaque année. Elles sont au moins 29 000 à rouler sur les routes françaises. La différence entre le nombre de véhicules vendus et ceux roulants montre qu’une part des véhicules ne sont pas en état de rouler. Et une partie d’entre eux ne sortent jamais de leur lieu d’exposition. Une autre partie quitte la France, soit pour d’autres pays de l’Union Européenne, soit pour d’autres pays du monde.

Les voitures de collection peuvent être achetées sur les sites web spécialisés dans les autos rétro. Vous pouvez également en trouver lors de foires et d’autres évènements consacrés aux automobiles de collection.

Précautions avant de commencer à restaurer une auto de collection

Globalement, le processus de restauration d’une voiture de collection requiert deux choses : du temps et de l’argent.

Si vous travaillez six ou sept jours par semaine, ne commencez pas un projet de restauration. Idem, si vous travaillez cinq jours par semaine, mais que vous avez une intense vie familiale qui ne vous laisse quasiment pas de répit. Il vaut mieux éviter de vous lancer. Sinon, vous devrez choisir entre votre famille et votre automobile de collection ! En revanche, jetez-vous tête baissée dans des processus de restauration si vous avez la capacité de consacrer au moins six à sept heures par semaine à votre projet.

Autre précaution préliminaire : il vaut mieux être membre d’un club de collectionneurs pour vous lancer en toute sérénité. La raison est simple : ces clubs constituent des réseaux vous permettant d’avoir des tarifs préférentiels pour certaines pièces et de l’aide si vous êtes coincé. Pas besoin de préciser que travailler à trois permet de terminer plus rapidement que si vous travailliez tout seul !

Venons-en au coût : un projet de restauration nécessitera en moyenne entre 15 000 et

40 000 euros, achat de la voiture à restaurer inclus.